Jean-François HUSSON, Sénateur de Meurthe et Moselle

 

Né le 17 avril 1961, Jean-François Husson est marié et père de deux enfants qui sont étudiants.

Agent général d’assurances de profession, Jean-François Husson a débuté sa carrière politique en tant que conseiller général de Meurthe-et-Moselle entre 1998 et 2011.

En 2001, il devient conseiller municipal de Nancy et vice-président de la communauté urbaine du Grand Nancy. C’est au cours de l’année 2014 qu’il prend la vice-présidence de la délégation à l'économie, l'énergie, le développement durable et aux partenariats territoriaux.  Fonction qu’il occupera jusqu’en 2017.

Élu sénateur de la Meurthe-et-Moselle en 2011, Jean-François Husson a d'abord été membre de la délégation sénatoriale aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes, puis depuis le renouvellement de 2014, membre de la délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation

En 2012, il a fait partie de la mission commune d’information parlementaire sur les pesticides et leur impact sur la santé et l’environnement. En 2013 et 2014, il a été membre de la mission commune d'information sur les rythmes scolaires. 

Il est membre de la commission des Affaires sociales de 2011 à 2014 puis il rejoint la commission des Finances en 2014 dont il est Vice-président depuis octobre 2017.

En février 2015, il est président de la commission d'enquête chargée d’évaluer le coût économique et financier de la pollution de l’air. 

Au titre de son mandat de sénateur, il a été nommé par le président du Sénat membre du comité pour l'économie verte, ainsi que membre de l'Observatoire national du service public de l'électricité et du gaz. 

Il préside enfin le groupe interparlementaire d'amitié France-Finlande. 

D'autre part, Jean-François Husson a été jusqu’en 2017 président du SCotSud54 (Schéma de Cohérence Territoriale), qui a été approuvé le 14 décembre 2013.

Depuis juin 2014, il préside également l’agence de développement des territoires Nancy Sud Lorraine, SCALEN.

En septembre 2017, il est réélu sénateur pour un second mandat et il est vice-président de la commission des finances.

Le 24 janvier 2018, il est élu président de la commission spéciale sur le projet de loi Pour un Etat au service d’une société de confiance (Droit à l’erreur).

Son activité récente GEEA