visites

Déplacement en région Grand Est

Olivier Dassault, Jean-Michel Fourgous, Michel Herbillon, Damien Regnard et Pierre Vatin se sont rendus en Moselle et en Bas-Rhin, à l’invitation de Fabien Di Filippo et de Patrick Hetzel

Olivier Dassault, Jean-Michel Fourgous, Michel Herbillon, Damien Regnard et Pierre Vatin se sont rendus en Moselle et en Bas-Rhin, à l’invitation de Fabien Di Filippo et de Patrick Hetzel

En plein coeur du village de Fenetrange, les parlementaires ont visité l’immense pensionnat de la congrégation des sœurs de la Divine Providence.

Cette journée a continué par une visite de l’usine Jus de Fruits d’Alsace à Sarre- Union Rimsdorf. Le spécialiste du condi- tionnement de jus, nectars et boissons aux fruits compte 270 employés (plus une cinquantaine d’intérimaires). C’est l’une des entreprises phares d’Alsace Bossue.

La journée s’est terminée par une ren- contre avec le Cercle des entrepreneurs d’Alsace Bossue (CEAB) qui a présenté son programme « Invente ton avenir », une formation en alternance avec CDI garanti à la clef. La région souffre d’un manque de main d’œuvre, notamment des candidats aux postes de techniciens chaudronniers et de pilotes de ligne automatisée.

Visite de Marseille

Capture d’écran 2019-07-31 à 22.04.20.png

Ha Marseille ! Quel bonheur de seretrouver en bord de méditer-ranée, au rythme agréable, aux accents chatoyants...

Marseille, la ville des passions, la terre d’histoire, du football et d’immodérées créativités.

Guy Teissier et Eric Diard, les deux Députés de l’étape y ont accueilli une délégation de parlementaires.

Après la visite de l'usine Airbus Helicopters à Marignane, les Députés ont rejoint plu- sieurs jeunes entrepreneurs face au Mucem pour échanger sur le leadership, la création, l’innovation... des questions stimulantes de la part d’une jeunesse qui crée déjà demain.

Cette journée s’est terminée chez Comex (Compagnie Maritime d’Expertises) SA, un ovni dans le secteur industriel qui intervient dans les environnements extrêmes depuis les profondeurs marines, jusque dans l’espace. Avant de prendre le chemin de la lune en 2023, la station orbitale Gateway fera un passage par le grand bassin de la Comex pour y subir plusieurs tests sous l’eau dans les condi- tions de l’apesanteur.

Son activité d’ingénierie hyperbare et hypobare lui a permis de devenir aussi un centre de recherche biomédicale. L’Agence Régionale de Santé lui a attribué l’agrément l’autorisant à pratiquer au sein de ses locaux des recherches cliniques impliquant la personne humaine. Comex, ce sont des talents stimulés par un même engagement : réussir des exploits finement taillés par des ingénieurs d’exception et une infinie imagination.

Déplacement de GEEA à Angers

_MG_6334.JPG

A l’initiative de Jean-Charles Taugourdeau, GEEA s’est rendue à Angers pour humer la douce odeur de la réussite, cette douceur angevine décrite par Pierre de Ronsard et Joachim du Bellay.

Loin de stagner sur ses acquis, le département historiquement industrialisé a pris depuis longtemps le pli des nouvelles tech- nologies et mise sur l’énergie verte. En Maine-et-Loire, le taux de chômage reste inférieur à la moyenne national. La volonté politique est bien présente et récompen- sée. La veille du déplacement des parle- mentaires, l’hebdomadaire « l’Express » la décorait à nouveau Angers du titre de ville la plus attractive de France.

Les rencontres se sont déroulées exclu- sivement autour des projets d’avenir sur le site de l’aéroport d’Angers-Marcé, au gros potentiel mais sous-développé par rapport à sa capacité d’accueil. La feuille de route était donc basée sur son optimisation. « L’intelligence artificielle va exploser d’ici trois ans et il faut s’y préparer. Je suis persuadé que cette nouvelle génération de véhicules va régler le problème de mobilité en milieu rural. Mais il faut un lieu pour préparer et accompagner les gens. On pourrait installer à l’aéroport un centre d’adaptation à la conduite de ces voitures », propose Jean-Charles Taugourdeau. A la fin de cette journée, Christophe Béchu a annoncé la création d’un groupe de réflexion et d’incitation à la mobilité automatique.

Les participants à ce groupe d’études se donnent 6 mois pour faire aboutir le projet.

Visite Accenture, un voyage au cœur de l'innovation et des enjeux numériques

En présence d'Olivier Dassault, Jean-Michel Fourgous et Vincent Ledoux

En présence d'Olivier Dassault, Jean-Michel Fourgous et Vincent Ledoux

A proximité de la Bibliothèque de France, Accenture a reçu les membres de GEEA. Cette entreprise est considérée comme la plus grande entreprise internationale de conseil en management, en technologies et externalisation.

En explorant aujourd'hui son Centre d’Innovation et sa Connectedclassroom, on comprend que l’innovation est au cœur de son offre de services. Son credo investir massivement dans la R&D, créer des partenariats avec son écosystème et placer l'individu au coeur de l'innovation.

Une vision à long terme pour cette société qui a de belles perspectives dans le monde de demain! Comme disait Abraham Lincoln " La meilleure façon de prédire l'avenir est de l'inventer"

Visite de l'école 42 de Xavier Niel

En présence d'Olivier Dassault, député de l'Oise, Annie Genevard, député du Doubs, Jean-Paul Thuaiva, député de la Polynésie française, Arnaud Viala, député de l'Aveyron et de Vincent Ledoux, député du Nord, Jean-Michel Fourgous, porte-parole de GEEA

GEEA, présidée par Olivier Dassault, s'est rendu à l'école 42, fondée par Xavier Niel, Pdg de Free et Nicolas Sadirac, ex Dg d'Epitech.

Gratuite et sans professeur ni diplôme, 1000 élèves sur 3000 sont recrutés chaque année de 18 à 30 ans. Cette école bouleverse les codes, l'art est en mouvement, le street art n'est pas seulement dans la rue, il respire et évolue avec les élèves.

Lors de cette visite Nicolas Sadirac nous informe que sur les 750 demandes de stage des élèves, 11 000 propositions viennent des entreprises elles même.
Un vent de liberté souffle sur cette école, un beau projet collaboratif inspirant, innovant, loin des carcans qui bloquent la création.
Gaëtan Juvin nous explique que "L'année dernière, le major de promo était plombier et n’avait même pas son bac. Mais en code, c’est un tueur !”
L'âme de cette école, c'est de montrer que tout est possible lorsqu'on est volontaire et passionné !...

Visite d'entreprise : le numérique, la nouvelle révolution industrielle

Olivier Dassault et Fernand Siré visitent Webedia

Nos entreprises ont du talent !

Visite de Webedia dont sa filiale très connue des amoureux du cinéma est "AlloCiné", site leader présent également à l'international.
Véronique Morali Présidente de FIMALAC Development, 13ème groupe WEB en France et Cédric Siré PDG et Co-fondateur de WEBEDIA nous ont présenté les tendances et les thèmes d'actualité du marché des médias digitaux.

Le numérique est sans aucun doute la nouvelle révolution industrielle du 21ème Siècle !

Visite d'entreprise : Au delà du Cuir et les jeunes entrepreneurs

GEEA, menée par son Président Olivier Dassault, a rencontré les artisans d'Au delà du Cuir (ADC) dont l'objectif est de favoriser l’émergence de nouveaux entrepreneurs.

ADC les accompagne à travers des formations, coachings et aides financières, favorise les relations entre ces nouvelles entreprises et les ateliers de fabrication de chaussures et maroquinerie dans toutes les régions françaises.

Un fonds de garantie financé par le Conseil National du Cuir et la Fédération Française de la Chaussure a été mis en place. En facilitant leur accès au crédit bancaire, ce fonds permet aux jeunes entrepreneurs d’accélérer leur développement économique et créatif.

La filière cuir représente plus de 70 000 emplois en France et un savoir-faire apprécié dans le monde entier.

Visite de l'entreprise ECM Velizy-Villacoublay

En présence d'Olivier Dassault, David Douillet, Jean-Michel Fourgous, Meyer Habib et Fernand Siré

En présence d'Olivier Dassault, David Douillet, Jean-Michel Fourgous, Meyer Habib et Fernand Siré

GEEA s’est rendu à la rencontre des ingénieurs de l’entreprise ECM, située à Vélizy-Villacoublay, dans les Yvelines. Son travail consiste à élaborer des plans de haute volée pour des pièces destinées à l’aéronautique, l’automobile et le ferroviaire.

L’idée de cette matinée de travail était de mesurer les besoins, les doléances des entreprises à la pointe de l’innovation qui vise l’excellence et la qualité des produits pour se développer sur de nouveaux marchés.

A l’occasion de cette visite d’entreprise, Olivier Dassault a déclaré qu’il ne souhaitait plus que la France soit la remorque de l’Europe. « Ce n’est pas sa place. Le moteur, c’est l’innovation, la flexibilité et la confiance des entreprises dans l’avenir. C’est ce que nous réclamons au sein de GEEA. Notre présence en tant que député est de montrer aux entreprises innovantes que le monde politique est bien à leur écoute. »

Visite de l'entreprise Thalès Elancourt

En présence d'Yves Albarello, Olivier Dassault, Jean-Michel Fourgous, Daniel Gibbs et Philippe Vitel

En présence d'Yves Albarello, Olivier Dassault, Jean-Michel Fourgous, Daniel Gibbs et Philippe Vitel

 « Génération entreprise – Entrepreneurs associés » (GEEA) s’est rendue à Elancourt, dans les Yvelines, pour visiter les activités « optronique » et « systèmes aéroportés » du groupe Thalès.

Au cœur de ce fleuron industriel, qui rassemble près de 65.000 collaborateurs présents dans 56 pays, les parlementaires ont salué la très haute valeur ajoutée des innovations technologiques, symboles de l’excellence française et qui font la fierté de notre pays dans le monde.

Les parlementaires ont appelé à la pérennité du Crédit Impôt Recherche, mesure fiscale la plus incitative du monde pour innover. Considérablement renforcée en 2008, notamment sous l’impulsion des parlementaires de GEEA, cette disposition protège en effet nos cerveaux et incite nos centres de recherche les plus performants à se maintenir dans l’hexagone.

Retour sur une journée dans le Doubs

Véronique Louwagie, députée de l'Orne, Daniel Gibbs, député de Saint-Barthélemy-Saint-Martin, Jean-Michel Fourgous, délégué général de GEEA, Olivier Dassault, député de l'Oise et Président de GEEA et Annie Genevard, députée du Doubs

Véronique Louwagie, députée de l'Orne, Daniel Gibbs, député de Saint-Barthélemy-Saint-Martin, Jean-Michel Fourgous, délégué général de GEEA, Olivier Dassault, député de l'Oise et Président de GEEA et Annie Genevard, députée du Doubs

A l'invitation d'Annie Genevard, députée du Doubs et maire de Morteau, une délégation de parlementaires s'est rendue dans le Haut-Doubs à la rencontre des chefs d'entreprises.

Les élus ont visité l’entreprise SIS, sous-traitant en maroquinerie de luxe, ainsi que les manufactures PEQUIGNET et LA PRATIQUE, symboles de l’excellence horlogère française. Les députés ont salué le savoir-faire français, l’esprit d’innovation et les méthodes de travail exigeantes qui font la part belle au génie des artisans ouvriers et des maîtres horlogers.

Une rencontre avec d'autres chefs d'entreprises de la circonscription s'est également tenue dans la journée. Elle a réuni des responsables d'entreprises de production industrielle de Pontarlier et du Val de Morteau, un représentant de la filière agroalimentaire et un designer.

La proximité du territoire avec la Suisse est à la fois un atout mais amène aussi son lot de contraintes. Le problème majeur, c’est ce manque de main d’œuvre, convoitée par les terres helvétiques. La concurrence entre nos deux pays est loin de nous être favorable ! Nos charges sociales sont de 45% en France contre 25% en Suisse, la loi limite à 35 heures de travail contre 42 heures chez eux et à emploi comparable le salaire net touché par un salarié en Suisse est supérieur de plus de 40% ! Pour fidéliser les salariés, certaines entreprises conduisent des évolutions techniques mais aussi sociales. L’entreprise SIS qui a crée une crèche au sein même de l’entreprise dont les horaires d’ouverture correspondent au temps de travail des salariés est un parfait exemple.